Visa ETIAS

Le Visa ETIAS : une pièce à détenir pour circuler dans l’espace Schengen

Actuellement, les ressortissants d’une soixantaine de pays non-européens peuvent circuler librement dans l’espace Schengen. Pour renforcer la sécurité intérieure au sein de l’UE, la commission européenne a pris l’initiative d’instaurer un nouveau système de contrôle d’identité. À partir de 2020, certains voyageurs devront détenir un visa ETIAS.

Tout ce qu’il faut savoir sur le système ETIAS

L’ETIAS ou European Travel Information and Authorization System est très similaire à l’Electronic System for Travel Authorization des États-Unis. Ce système servira à vérifier l’identité des voyageurs avant leur départ. Grâce à lui, les autorités compétentes peuvent interdire l’entrée des personnes suspectes sur leur territoire.

La mise en place de l’ETIAS permet un contrôle des frontières de façon automatisée. Ainsi, le service des immigrations des différents pays pourra préserver la sécurité intérieure. Puisque dernièrement des  attentats terroristes ont eu lieu dans différentes villes, cette mesure a tout d’abord pour objectif d’éviter ces drames.

L’ETIAS a également pour but de mieux contrôler  ceux qui peuvent accéder à l’UE sans visa d’entrée. Les ressortissants de certains pays profitent de ce privilège. Pourtant, les autorités ne savent pas toujours les motifs de leurs voyages. Les touristes sont désormais soumis à de nouvelles formalités. Néanmoins, cela ne nécessite pas l’accomplissement de démarches administratives complexes. Les personnes concernées doivent simplement obtenir un visa ETIAS.

Comment obtenir un visa ETIAS ?

Tout comme pour l’obtention d’un visa ESTA, pour avoir leur visa ETIAS, les voyageurs doivent se rendre sur un site sécurisé, comme Europe  ETIAS. Ils doivent ensuite remplir un formulaire. Il faudra notamment transmettre différentes informations sur leurs  identités ainsi que certaines précisions sur le motif du voyage. Cette formalité ne prend que quelques minutes. Néanmoins, il est conseillé de bien s’assurer qu’aucune erreur de saisie n’a été commise. Toutes les informations saisies doivent correspondre à celles qui sont  inscrites sur le passeport du demandeur.

Quoi qu’il en soit, les particuliers doivent payer une somme dérisoire pour valider leur requête. La réponse est envoyée par courriel dans les plus brefs délais. Le requérant aura alors son autorisation ETIAS en moins de 48 heures en cas d’accord favorable. Pour augmenter ses chances d’obtenir ce visa électronique, il est tout à fait possible de profiter d’une assistance en consultant certains sites spécialisés.

Le Visa ETIAS : une pièce à détenir pour circuler dans l’espace Schengen
Avis sur cet article